Clicca qui per scaricare

Voyages méditerranéens, écritures francophones: entre départ et retour, les premières beurettes à la recherche de leur identité
Titolo Rivista: MONDI MIGRANTI 
Autori/Curatori: Elisabetta Bevilacqua 
Anno di pubblicazione:  2016 Fascicolo: 1  Lingua: Francese 
Numero pagine:  16 P. 163-178 Dimensione file:  62 KB
DOI:  10.3280/MM2016-001009
Il DOI è il codice a barre della proprietà intellettuale: per saperne di più:  clicca qui   qui 


Dans cette contribution, on se propose d’analyser le roman de Leïla Houari, Zeïda de nulle part (Paris, L’Harmattan, 1985), et celui de Sakhinna Boukhedenna, Journal: "Nationalité immigré(e)" (Paris, L’Harmattan, 1987). Ces textes s’inscrivent à l’intérieur de la production littéraire beure (terme sur lequel il faudra revenir) au début des Années 80, quand la problématique identitaire des générations issues de l’immigration trouve son expression privilégiée en littérature francophone. Le voyage et les lieux y jouent un rôle de premier plan: les deux protagonistes, qui sont par ailleurs les alter ego des écrivaines, se déplacent d’un côté à l’autre de la Méditerranée à la recherche d’un pays où parvenir à se retrouver et à se reconnaître mais qui, malgré tout, les décevra. La mer traversée par ces jeunes femmes se charge d’une valeur affective et d’attentes profondes qui font des étapes de leur voyage une découverte progressive de leurs racines, de leur passé mais également de leur futur: de plus en plus conscientes de leur statut identitaire hybride, qui fait d’elles des étrangères même dans les pays de leurs parents, elles n’auront d’autre choix que celui de rentrer en Europe. L’écriture en français deviendra alors leur seule planche de salut: raconter et se raconter pour trouver une place, leur place... Et elles la découvriront justement dans l’espace littéraire francophone. Mots-clés: Méditerranée, identité, littérature beure, Leïla Houari, Sakhinna Boukhedenna.


Keywords: Beur literature, Sakhinna Boukhedenna, Leïla Houari, identity, Mediterranean Crossing

  1. Aïssou A. (1987). Les beurs, l’école et la France. Paris: Ciemi et L’Harmattan.
  2. Amselle J-L. (1996). Vers un multiculturalisme français. L’empire de la coutume. Paris: Flammarion.
  3. Ben Jelloun T. (1996). Les raisins de la galère. Paris: Fayard.
  4. Berrah M. (1983). Avec Mehdi Charef, écrivain émigré zonard. Algérie-Actualité, 919.
  5. Bonn C., dir. (2004). Échanges et mutations des modèles littéraires entre Europe et Algérie. Tome 2. Paris: L’Harmattan.
  6. Bonn C., dir. (2004). Migrations des identités et des textes entre l’Algérie et la France, dans la littérature des deux rives. Tome 1. Paris: L’Harmattan.
  7. Bonn C. (2001). L’exil et la quête d’identité, fausses portes pour une approche des littératures de l’immigration? In: Gafaïti H., dir., cit.: 37-53.
  8. Bonn C., dir. (1995). Littératures des Immigrations: 1) Un espace littéraire émergent. Paris: Université Paris-Nord et Casablanca 2, et éditions L’Harmattan, coll. «Études littéraires maghrébines», 7.
  9. Bouguebina F. (2006). Le roman beur entre l’identité et l’altérité. In: Daoud M., dir., cit.
  10. Boukhedenna S. (1987). Journal: “Nationalité immigré(e)”. Paris: L’Harmattan.
  11. Casini L. (2008). Beyond Occidentalism: Europe and the Self in Present-day Arabic Narrative Discourse. San Domenico di Fiesole: Rscas Publications, Eui Working Paper, 2008/30, 1-21.
  12. Charef M. (1983). Le Thé au Harem d’Archi Ahmed. Paris: Mercure de France.
  13. Chevillot F. (1998). Beurette suis et beurette ne veux pas toujours être: entretien d’été avec Tassadit Imache. The French Review, 71, 4: 632-644.
  14. Collectif Qui fait la France? (2007). Chroniques d’une société annoncée. Paris: Stock.
  15. Daoud M., dir. (2006). Le roman moderne: écriture de l’autre et de l’ailleurs.
  16. Oran: Éditions Crasc. Fliche B. (2004). Ghurba/gurbet: variations autour de l’exil, Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman (Iismm) et le Centre d’histoire du domaine turc (Ehess), 17 novembre 2003. Labyrinthe, 17/2004: 127-129. EN LIGNE DEPUIS LE 8 AVRIL 2005
  17. Gafaïti H., dir. (2001). Cultures transnationales de France. Des «Beurs» aux…? Paris: L’Harmattan.
  18. Gehrmann S., et Gronemann C., dir. (2006). Les enJEux de l’autobiographique dans les littératures de langue française. Paris: L’Harmattan.
  19. Hargreaves A.G. et Gans-Guinoune A.M., dir. (2008). Au-delà de la littérature «beur»? Nouveaux écrits, nouvelles approches critiques (Expressions maghrébines, vol. 7, 1).
  20. Hargreaves A.G. (2001). Une culture innommable? In: Gafaïti H., dir. cit.: 27-36.
  21. Hargreaves A.G. (1995). La littérature issue de l’immigration maghrébine en France: une littérature mineure?. In: Bonn C., dir., cit.: 7 : 41-50.
  22. Hargreaves A.G. (1991). Immigration and Identity in Beur Fiction. Voices from the North African Immigrant Community in France. New York: Berg French Studies Series.
  23. Houari L. (1985). Zeïda de nulle part. Paris: L’Harmattan.
  24. Le Bris M., Rouaud J., Almassy E. (2007). Pour une littérature-monde. Paris: Gallimard.
  25. Laronde M. (1993). Autour du roman beur. Immigration et identité. Paris: L’Harmattan.
  26. Mata Barreiro C. (2003). Leïla Houari: écriture d’exil, écriture engagée. Littératures Frontalières, XIII, 2: 67-81.
  27. Mathieu M., dir. (1996). Littératures autobiographiques de la Francophonie. Paris: Celf et L’Harmattan.
  28. Redouane N., Bénayoun-Szmidt Y., dir. (2012). Qu’en est-il de la littérature «beur» au féminin? Paris: L’Harmattan.
  29. Redouane N., dir. (2012). Où en est la littérature «beur»? Paris: L’Harmattan.
  30. Reeck L. (2012). La littérature beur et ses suites. Hommes et migrations, 1295 : 120-129. Mis en ligne le 31 décembre 2014, consulté le 25 avril 2016 ; url: http://hommesmigrations.revues.org/1077.
  31. Sayad A. (1999). La double absence. Des illusions de l’émigré aux souffrances de l’immigré. Paris: Seuil.
  32. Sebkhi H. (1999). Une littérature “naturelle”. Le cas de la littérature “beur”. Itinéraires et contacts de cultures, n. 27, Ier sémestre, 15-27.
  33. Servier J. (1990). Les Berbères. Paris: Puf.
  34. Vitali I. (2014). La nebulosa beur: scrittori di seconda generazione tra spazio francese e letteratura-mondo. Bologna: Odoya/I libri di Emil.
  35. Vitali I. (2011). Intrangers. Tome I, Post-migration et nouvelles frontières de la littérature beur. Tome II, Littérature beur, de l’écriture à la traduction. Louvain-la-Neuve: Éditions Academia/L’Harmattan.
  36. Toumi-Lippenoo P. (1997). Littérature et immigration, le cas de l’Algérie de 1962 à nos jours. Villeneuve d’Ascq: Presses Universitaires du Septentrion.

Elisabetta Bevilacqua, in "MONDI MIGRANTI" 1/2016, pp. 163-178, DOI:10.3280/MM2016-001009

   

FrancoAngeli è membro della Publishers International Linking Association associazione indipendente e no profit per facilitare l'accesso degli studiosi ai contenuti digitali nelle pubblicazioni professionali e scientifiche